Adélaïde To Esperance

Adélaïde To Esperance

C’est près de Nantawarra que je fais la rencontre de voyageuses francophones : une suisse, en franco-suisse et une canadienne, accompagnée d’un allemand. Je fais aussi la rencontre extraordinaire de Mr Australie. Avec sa femme, ils parcourent depuis 5 ans les routes d’Australie. Après m’avoir montré sa carte où il surligne les routes empruntées, je peux vous dire, qu’il ne lui en reste plus beaucoup !!!
Il me conseil surtout d’être prudente, je décide donc de faire les prochains jours avec le groupe de voiture francophone / allemande.

Et alors là… Je crois que je n’ai jamais prise une aussi bonne décision…

La semaine commence très mal… On décide de s’arrêter pour le midi dans un parc national, sans trop savoir ce que l’on va y trouver. Et catastrophe ! De la fumée et beaucoup de liquide sortent de partout sous mon capot… OK ! C’est (un peu ?) la panique. Ma voiture va prendre feu !!!! NON ! OUF… Mais très grosse frayeur. Aller, un peu de liquide de refroidissement et ça devrait être bon (qu’il parait… Fabien a eu ça sur sa voiture, il m’a dit « Ok, no problem »)
Bon si, problème… après avoir remis- re-re-remis du liquide, je ne pouvais pas faire 5km sans en remettre !
Du coup, un (gentil) garagiste, m’a dit que j’avais plus de 3000 dollars de réparations à faire… Et un moteur à changer !

  • J’écrirai plus tard un article sur les galères en voyage

 

3000 dollars ?!!!

J’abandonnerai ma voiture dans ce garage contre quelques dollars « pour finir mon voyage ». Par chance pour moi, si on se sert un peu, il m’est possible de continuer le voyage avec les francophones ! Je les avais rencontrés seulement la veille au soir !!!

 

 

 

Le programme des jours suivants ?

Rouler.
Rouler.
Rouler.
Et rouler…

Nous avons 1800 km à parcours en… le moins de jours possible ! 1800 km ?! Oui oui, vous avez bien compris, ça fait (seulement…) ça :

 

 

 

Et sur les 1800km, je dirai environ… hum… 1600km de ligne droite… PHOTOS A L’APPUI ! On a roulé sur la ligne droite la plus longue d’Australie : 146km ! Et ce qu’ils appellent des « virages » ? Ouais, non, ça ne tourne pas vraiment en fait… Ahah. Juste « légèrement ».
Je suis par contre impressionnée du nombre de personne qui disent bonjour avec un grand signe de main ! Ça prouve que l’on est à chaque fois content de croiser une voiture ! On en voit tellement peu sur la route !
Et puis, à ces vélos aussi… Qui roule sur des routes, sans rien autour… Ils ont le courage de pédaler, encore et encore, sur des lignes droites, sans en voir la fin…

 

Voici quelques chiffres par exemples :

– Le nom d’une ville est tout compte fait, une station essence, avec douche, toilettes, bar et hébergement (motel ou camping-car / voiture…)
– On a dût en passer 5 ou 6…
– 4 jours sans le moindre réseau de téléphone
– 2h ou 3h sans croiser un seul automobiliste
– 1000 km sans maisons

C’est long… Très long… On a eu le temps de parler, crier, chanter, lire et écrire. S’arrêter. Prendre des photos. Manger. Manger encore. Dormir. Mais surtout, on a eu le temps d’admirer les coucher du soleil, les étoiles, et le lever du soleil ! C’est juste, incroyablement magnifique.
On a aussi eu 2h30 de décalage horaire (plus que 6h avec la France !), 2h de cuisine un midi. Et oui ! 2h de cuisine !!! Sur un parking… De charmant voyageur nous ont appris qu’au check-point pour rentrer dans le Western Australia, aucuns fruits ou légumes frais ne passaient ! Donc c’est partit pour en cuisiner le maximum, et ne pas tout jeter…

 

 

Après un check-point, un français travaillant à la station au milieu de nulle part, c’est repartit pour…
DES LIGNE DROITES !!!

C’est à quelques heures de la ville d’Espérance que le paysage change un peu. La nuit tombe et nous nous arrêtons dans un camp. Une douche et beaucoup de sommeil s’impose ! Et je ne remercierai jamais assez ce petit groupe rencontré un peu nulle part, de me recueillir avec eux pour poursuivre ma route…

 

Laisser un commentaire