Il faut que je vous raconte l’Italie…

Il faut que je vous raconte l’Italie…

Oui tout de même… Voilà trois semaines que je suis ici, et je ne vous ai pas encore écrit… ! Mais où sont donc mes bonnes manières ? Je vous le confie… En fait, j’ai pleins de projets en tête et je vous avoue ne pas avoir pris trop le temps pour le blog. Les photos, c’est facile. Ecrire demande plus temps et de l’inspiration héhéhé… En fait, il y a quelques jours, j’avais déjà écrit un truc, mais il ne me plaisait pas du coup je l’ai laissé cacher quelque part dans un coin perdu de mon ordi.

Mais je m’y mets. Je vous raconte l’Italie.

 

Venise, Florence… San Pietro in Casale ou Bologne… Ferrare aussi. Que de villes, toute différentes les unes que les autres. Bon je ne vous présente pas Venise, tout le monde la visualise bien, avec ses canaux, ses petites rues et ses milliers de ponts ? (Sinon les photos sont là). Florence est elle, une ville très historique. Impossible de compter le nombre de musées présent à chaque coin de rue pour présenter son Histoire. Il est possible de visiter Florence, sans avoir de carte. Lever seulement les yeux au ciel et vous verrez El Duomo. L’énorme dôme de la Cathédrale Santa Maria del Fiore vous guidera. Il est tellement imposant que les architectes ne savent toujours pas comment il a pu être érigé. Sans vous parler du reste de la Cathédrale… Il faut se laisser perdre dans Florence qui est un musée à ciel ouvert. Grand nombre de sculptures, encore très bien conservée sont présentes (bon je n’ai pas toujours compris les inscriptions… Je ne suis pas certaines mêmes qu’elles soient décrites en italien…)

De mon côté j’ai quand même préféré Venise. Peut-être par ce que je n’ai pas eu le temps de découvrir l’Histoire de Florence… Un jour, c’était trop court.

 

Cathédrale Santa Maria del Fiore – Florence
Venise

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A oui fait… Petite parenthèse : il m’a fallu une semaine pour réussir à décortiquer quelques mots d’italien pour comprendre le sens de certaines phrases. Alors qu’il m’a fallu un mois pour bien progresser en anglais en Australie ahahh. Bon, je ne parle pas trop italien, mais j’arrive un peu à comprendre quand on me parle.

 

San Pietro et Bologne, se ressemblent un peu. D’ailleurs ici, ils disent que San Pietro est une petite ville de Bologne. On pourrait comparer par chez nous que Pontchâteau est une petite ville de Saint-Nazaire (à peu près…). Ici, tout est coloré ! Sauf le collège. D’ailleurs, parlons un peu du collège, c’est tout de même pour ça que je suis là (au départ…). Ici le collège va de la première à la troisième. Je vous traduis : de la sixième à la quatrième, ensuite direction le lycée ! Les cours se déroulent de 8h à 14h ou jusqu’à 16h. Il n’y a pas de pause le midi. Une récré de 20 minutes pour avaler un snack (sandwichs, biscuits…) à 11h ou à 12h et c’est parti. Le self est vers 14h. Et moi je me balade, de classe en classe, de prof en prof pour les cours de français. C’est plutôt sympa, et agréable à faire même si je suis sûr d’une chose : jamais je ne pourrais enseigner en collège ou lycée. L’avantage ici, c’est que je choisi les heures où j’interviens… J’ai aussi mes propres groupes où je suis seule durant toute la leçon. Quatre au total. Allant d’un niveau « zéro français » à « on se débrouille un peu quand même ». A moi de trouver les activités pour que chacun puisse progresser…

Ah oui, je ne vous ai pas décrit les villes : très colorées l’une et l’autre ! Du jaune (pleins de variation de jaune) du orange (plein de variation de orange) … Je trouve que ça apporte beaucoup de chaleur à la ville. Plutôt agréable par ce froid hivernal… Bref, vous avez vu les photos ?

 

San Pietro in Casale
Bologne

 

 

 

 

 

 

 

 

Il me reste Ferrare. J’y suis allée en fin de journée avec une de mes famille d’accueil. La boulette, j’avais oublié ma carte SD, donc impossible d’utiliser mon appareil photo. J’en ai cependant prises quelques une avec mon portable. Ferrare de nuit, c’était super chouette. Avec un énorme marché de Noël… Une énorme château… Et une énorme crêpe… J’ai voulu y retourner de jour –pour prendre des photos cette fois-ci et comparé l’ambiance- et puis…. Ah la boulette ! Juste avant d’acheter mon billet de train, le distributeur automatique a mangé ma carte bancaire. [Ouais… J’ai encore perdu ma carte en étant pas en France… Impossible à la récupérer…] Ben voilà aussi, ça faisait deux semaines que j’étais ici, et il ne m’était rien arrivé. Ça commençait à être louche et à m’inquiéter. Maintenant ça va mieux héhéh. Ma famille d’accueil a été paniqué et super inquiète, moi ? Pas le moins du monde ! Je connaissais la procédure à suivre après ma mésaventure en Australie ahah Donc bas… Je ne suis pas encore allée à Ferrare pour le moment en journée hihi Il va falloir attendre pour que je vous en parle [en photos] !

 

Si vous déprimez que le soleil se couche tôt en France… Dites-vous qu’ici à 15h30 il commence à être très très bas… Et 16h30, c’est le grand noir !!!

 

15h30

 

Voilà l’Italie 😉

One Reply to “Il faut que je vous raconte l’Italie…”

Laisser un commentaire