Melbourne To Adélaïde

Melbourne To Adélaïde

C’est parti ! Me voilà sur les routes Australiennes avec ma –petite- voiture… Entre Melbourne et Adélaïde, il y a la mythique Great Ocean Road… Elle est réputée pour ses paysages grandioses et ses plages magnifique… Effectivement, c’était vraiment superbe ! Je ferais d’ailleurs beaucoup de comparaisons à ma chère Bretagne. Des falaises à couper le souffle… D’ailleurs, ça soufflait tellement qu’il était difficile de prendre des photos ! (Vive le vents –d’hiver-)

 

*Petite parenthèse, Eric, si tu me lis, cette chanson est juste pour toi 😉 *

 

Bref, j’avais juste envie de crier « BRETAAAAAGNE » à tous ces touristes qui étaient déposés par un car, qui couraient pour prendre leur(s) photo(s), pour retourner en courant dans le car et aller au point suivant. Vous comprendrez donc que j’ai été très déçue par cet aspect. Je voulais leur dire, de venir en France, tout simplement. Le temps et les touristes ne m’ont donc pas fait traîner longtemps ici.

Et ce n’était pas pour être déçue ensuite. Entre les routes montagneuses, les forêts, ou les étendues à perte de vue, le paysage était tout simplement magnifique ! Et c’est sur un « Free camp » perdu au milieu de nul part, que je donnerai à manger pour la première fois à un kangourou. Et ça, quelques heures après avoir vu mon premier koala ! Ce qui est encore plus beau, c’est qu’ils étaient chacun (Kangourous et Koalas) dans leur milieu naturel, totalement sauvage, et non dans un parc. C’est aussi perdu dans cette forêt, où miraculeusement, il y a du réseau mobile, que je contacterai Kingsley, pour aller dans sa ferme de moutons.

HelpX, let’s go !!!

 

Et alors là, c’était juste topissime… Et j’en reviens encore à en dire, que les australiens sont de chouettes personnes. Très accueillantes et bienveillantes ! Je devais arriver à une heure où il n’y aurait eu personne dans la maison. Ça ne posait pas de soucis, mon lit était prêt, et il y avait à manger dans le frigo si je voulais. Vous l’avez compris, la maison était ouverte, sans personne dedans ! Je devais faire « comme chez moi… »

« Emeline, you know the work sheeps ? » Hein des chips ? Non non c’est bon merci. « Tomorrow, you know the work sheeps » Ok, si tu le dis ! et bien oui le lendemain, je connaissais le fameux « work sheeps » c’était le travail avec les moutons ! Ahah. On a tous bien rigolé, mais pas autant que quand je leur parlais des CREPES et que eux pensaient que je parlais de CRABES… « Hein des crabes avec du sucre ??? » m’ont-ils dit. Et cette confusion, juste à cause de mon accent horrible de français ahah.

J’ai dans cette ferme, fait la rencontre extraordinaire de Kingsley, sa femme, et deux estoniennes venus pour y rester travailler quelques mois…

Après deux jours et demi, je reprends la route. Je ne suis plus qu’à quelques heures d’Adélaïde…

 

J’y ferais un bref passage, où je resterai 2 jours dans un camping pour profiter du temps et de la plage (des baignades surtout !) en passant aussi par Cleland Wildlife Park, où j’ai pu observer serpents, koalas et kangourous (et deux / trois autres espèces animales aussi bien sûr ! Bon donner à manger aux kangourous, c’était chouette, mais pas autant que lorsqu’ils étaient dans la nature. Même s’ils ont ici d’énormes espaces de vies, ils ne sont pas sauvages !

 

Je suis maintenant à 1h30 au nord d’Adélaïde, et nous avons 8h30 de décalage horaire. Ce dernier va réduire encore au fil de ma progression vers l’ouest ! Je me rapproche de vous les amis ! 😉

3 Replies to “Melbourne To Adélaïde”

  1. j’ai bien rigolé avec ton histoire de sheeps et chips ! :p
    mon dieu, les pauvres je les plains si tu chantes là-bas comme tu chantais à la salle ! 🙂

  2. Il y a encore du progrès à faire en anglais alors 😉 mdr, au moins ça fait des anecdotes 😀 gros bisouuuuus !

  3. ahah la prononciation est vraiment la même en plus !!! 😉
    hum… pour le moment ça va, il y a du soleil donc j’essaie de ne pas trop chanter pour le garder !

Laisser un commentaire