Un article pas comme les autres…

Un article pas comme les autres…

Il est 23h37 et je me mets à écrire… A écrire pour quoi ? Pour vous raconter, vous raconter une nouvelle fois l’Australie. Ce beau pays qui fait rêver un peu tout le monde… Cet article porte très bien son nom car effectivement, il sera différent des autres. Et le veux aussi différents. Je l’ai pensé suite à une question que l’on m’a posé : «J’ai une collègue qui travaille sur le thème de l’Australie, dans l’animation mais elle ne trouve pas leurs spécialités culinaire, t’aurais pas une idée ? »

Et alors là, mon cerveau a littéralement fusé ahah. Sur tous les blogs que vous pourrez voir sur l’Australie, tous vous parlerons de road-trips, de soleil, de belles plages et d’eau chaude… Normal ! C’est aussi ce que vous avez pu lire jusqu’à maintenant. Vous en apprendrez ici d’avantage sur l’histoire et la culture australienne…

 

Pardonnez-moi déjà à l’avance pour les fautes d’orthographe et très certainement de frappe, comme vous avez vu, il est tard, et habituellement à cette heure-là, je dors depuis plus de 3h déjà !

 

3h ? Ça fait du 20h30… ? Oui oui, c’est bien cela, et encore, ici, 20h30, c’est tard… Il m’est arrivée de me coucher à 18h30, voir même de m’endormir à 18h30… Sans que cela ne me dérange ! C’est simple, le soleil se lève 12h durant, mais pas à la même heure selon les états (petit tableau plus bas…) Dans l’ouest, il se levait à 5h30 et se couchait entre 17h et 17h30. Quand on vit dans une voiture, tous les voyageurs vous diront comme il peut être difficile de se faire à manger quand il fait nuit parmi les moustiques, il faut donc (fortement recommander) de manger avant la tombée de la nuit ! Soit 16h30 pour le repas du soir… (Oublier le goûter pain/brioche/biscuits !) Quand le soleil se lève à 5h30, et que tu dors dans une voiture, tu es aussi réveillé à 5h30…  Ce qui n’est pas plus mal pour profiter des heures les plus fraiches, avant que les 30-35°C ne se lèvent aussi. Bref, tout ça c’est pour la vie d’un backpacker ! Mais les australiens eux ?

Et bien les australiens eux vivent aussi un peu au rythme du soleil (mais sans se lever à 5h30 ahah). 17h, tout ferme : magasins/boutiques… 21h/22h, il nous ait demandé de ne plus faire de bruit dans les lieux publics (dans les campings, les bars ferment, et les lumières s’éteignent). D’ailleurs de toute façon si tu traines un peu, tu ne croiseras plus personne, sauf peut-être un autre touriste perdu dans sa nuit… Même au marché, après 19h, les rues se vident… Les australiens sont des couches-tôt !

 

Revenons au début, et parlons de culinaire… Croyez-moi, je ne devrai pas trop vous mettre l’eau à la bouche ! Après 3 mois en Australie, je n’ai pas vu de « grandes spécialités australienne ». En France, chaque région à SA spécialité ! Ici par contre, tu trouves des barbecues (« électrique cat interdit de faire du feu) dans chaque lieu public. Et je dis même dans tous lieux publics ! Du parc de jeux pour enfants au stade de baseball ! De la plage à la piscine… Peu importe où tu vas, même l’endroit le plus perdu, il y aura un barbecue. Avec ces barbecues, ils organisent beaucoup de pique-nique en communauté : groupe d’amis, amis d’amis… famille, écoles… Mais ils mettent quoi dans ces barbec’ ? Ben un peu tous ce qu’ils peuvent faire griller… Ou plutôt frire avec un peu d’huile… Viande et légumes.

J’ai pu manger du kangourou, et un burger crocodile par exemple. Des saucisses au poulet, au bœuf, au buffle, et à l’émeu aussi. Le burger pourrait être une de leur spécialité, avec la pizza aussi. Pas cher du tout, et tu en trouves aussi à tous les coins de rues ! (et pour le coup, peu importe l’heure !) P’tite idée de prix : burger crocodile, je l’ai payé 16$ (avec frites) ça fait environ du 10-12€… En France, un burger comme celui-là, j’aurai au moins dû le payer 15-20€. On m’a dit que l’Australie était chère ??? Tout dépend… Effectivement je paie quand même mon paquet de céréales 6-7$ (environ 3-4€ le maxi paquet –j’aime bien les céréales ahah) Donc les australiens sont forts pour les barbec’, les burgers, et les pizzas, du moment que ce soit bien gras ! Côté desserts et pâtisserie, il faut totalement oublier ahah (sauf si c’est de la fabrication ou de l’importation française !) Dans ce cas c’est plutôt bon. Pas le top français, mais le mieux d’Australie ahah.

 

Comme vous le savez, j’ai beaucoup changé d’heure depuis que je suis ici. Selon l’état dans lequel je me trouvais mais aussi selon la période. Pour faire plus simple, je vous récapitule le tout dans un tableau. Et pour être au plus juste, je ne mettrais pas les états dans lesquels je ne suis pas allée…

 

 

Donc en gros : dans le nord il faut entre 30 et 40°C toute l’année, avec 6 mois : pluie, inondations et cyclones et 6 mois ; chaud, sec et en feu. Dans le sud, il y a les 4 saisons que l’on connait en France mais inversée !

Facile non ?

Et dans l’ouest et le nord, peu importe la saison, le soleil est présent entre 10 et 12h…

 

Tout ça, s’est encore très chouette, on parle de nourriture et du beau temps (ou pas… vive la pluie et le sud ?!) Mais les Australiens, dans tout ça, qui sont-ils ? Un peu d’histoire… Je parlerais ici de « l’homme blanc » qui descend tout droit des colonies, et des « aborigènes », homme habitants l’Australie bien avant sa découverte. Depuis que je suis dans le territoire du nord, j’ai pu en apprendre d’avantage sur la culture australienne.

 

Les premiers à découvrir l’Australie ne sont pas les européens, mais les indonésiens dans les années 1500-1600. Ce n’est qu’au 18ème siècle que les premiers européens y déposèrent officiellement les pieds…  Wouhou trop bien ! Une terre où il n’y a personne !!! La bonne blague… Il s’avère que cette terre est bien peuplée, mais l’homme blanc n’y tiendra pas compte. Il a décidé qu’il était ici chez lui, peu importe la culture de l’Autre, c’est comme Lui qu’il faut être.

Donc l’Australie est un pays quand même très récent, avec peu d’Histoire. Peu d’Histoire, mais beaucoup d’histoire… A raconter…. C’est un pays où il y a une énorme fracture entre les blancs et les aborigènes. Dans les rues, je n’ai pas vu un seul blanc SDF. On nous a toujours dis « s’il y a des aborigènes, vous fermer la voiture à clef » (chose qu’on avait jamais fait jusque-là…) « par ce qu’ils sont pilleurs, voleurs ». Heu, oui mais il n’y a pas si longtemps que ça, qui a pillé leur Terre ? Bref, l’homme blanc n’a rien fait pour les intégrés, ni même comprendre leur culture.

Et j’ai pu en savoir d’avantage sur la culture aborigène dans les parcs, notamment à Kakadu. Il était écris « cette peinture est supposée être peinte il y a des milliers d’années ». Mais j’ai aussi pu lire que certaines peintures ont été faites il y a 1000 ans. Remontons, nous, en France 1000 ans en arrière… 1018, on était tous à se taper dessus pour conquérir chacun un territoire de plus… Pendant que des clans aborigènes se transmettaient leur savoir, leurs croyances, et leur Histoire par des peintures… Dans des grottes, sur les roches, où les falaises… Ils ne croyaient pas en un/des Dieux, mais en des esprits. Et chaque clan était respecté des autres. Chacun sa terre, chacun son territoire… Les peintures conservées sont tout simplement magnifiques. Chacune d’elle nous racontant une histoire. Que ce soit sur la pêche, ou bien sur une danse lors d’une célébration. L’esprit le plus ancien est les Rainbow Snake (serpent arc en ciel) celui qui était à l’origine de la terre pour les aborigènes. Pour l’homme blanc, l’aborigène n’était pas cultivé, il n’avait aucun savoir. Et dans les années 1900-1930 (environ, de mémoire…) l’homme blanc est allé dans les clans, a pris tous les enfants pour les amener à des milliers de kilomètres de chez, dans des territoires inconnus pour eux, dans le but de les cultiver, de leur apprendre, de leur enseigner.

-J’ai appris ce dernier en lisant le résumé d’un livre, à l’heure actuel je regrette de ne pas l’avoir acheté, il était en anglais bien sûr… –

Bref, il y avait tellement une différence culturelle qu’aujourd’hui celle-ci est bien loin d’être réparée. Les clans aborigènes ont été reconnu comme tel dans les années 2000, avant ils n’étaient que des hommes, sans rien. Depuis peu aussi, les Terres Sacrées commencent à être protégées. Et l’homme blanc commence à reconnaitre certains savoirs des clans aborigènes. C’est comme ça que l’on a découvert que dans les parcs, les feux étaient déclenchés par les rangers.  Ah ba oui, pas facile de tondre la pelouse en pleins bush… Donc pour entretenir les terres, chaque année après la saison des pluies, les rangers allument des feux pour bruler « l’herbe ». C’est assez incroyable à voir car seul l’herbe brûle effectivement. Les arbres restent (quasiment) tous debout ! Et ce qui est encore plus incroyable, c’est qu’après ça, tous repousse ! La végétation reverdie ! Ça permet aussi aux animaux partis pour la saison des pluies de revenir peupler les terres… Et d’éviter d’énormes feux, non métrisés… Ce savoir vient tout droit de la culture aborigène, et ça a bien fait écarquiller les yeux des européens lorsqu’ils ont débarqué et ont vu cette pratique. Après quelques feux monstrueux, ils se sont dit « ah c’était peut-être pas une si mauvaise idée de mettre le feu au bus, avant que celui ne prenne par la météo… »

 

Tout ce que je vous raconte-là, c’est ce que j’ai pu lire, comprendre, et surtout retenir de mes heures de lectures et de visite ahah. Il y en avait bien d’avantage, et tout aussi intéressant, mais ça allait au-delà de ma connaissance et de mon apprentissage de la langue anglaise hihi.

 

 

Je suis donc actuellement à Darwin, capitale du territoire du nord. Pour vous donner une petite idée d’ordre de grandeur ville/territoire/Australie, voici une petite comparaison : (tout est en 2014…)

. Darwin = 140 400 habitants pour un territoire de 1,421 millions de km2

. Nantes = 303 382 habitants… La France a une superficie de 643 801 km2

La ville de Darwin est donc 3 fois plus petite que Nantes, pour gouverner un territoire 2 fois plus grand que la France… Imaginez un peu une petite commune française (Sainte Reine de Bretagne, Saint Lunaire…) diriger la France… Facile à comprendre non ? L’Australie, c’est grand, mais c’est très vide… Il faut savoir quand même que j’ai un peu pris l’extrême, le Queensland et le Victoria (territoire de l’Est et du Sud-Est) ayant un plus grand rapport population/superficie.

 

 

Je m’excuse pour la longueur de cet article, je me rend compte actuellement que j’aurai peut-être dû le découper en plusieurs parties… Trop tard ! ahah J’attends maintenant vos retours 😉

3 Replies to “Un article pas comme les autres…”

Laisser un commentaire